Sébastien ARROUET candidat à l'élection de Maire (Municipales à Orvault)

Une civilisation sans culture fait des sociétés qui ne se comprennent plus

Chers Présidents d’association, chers Artistes, chers Bénévoles,

Comme tout le monde, je préfère les coups de cœur. Mais je vais quand même commencer par un coup de gueule.
J’ai regardé l’essentiel des débats des Primaires de la Droite et de la Gauche.
Qui a parlé de Culture lors de ces six débats télévisés ?
PERSONNE. Ou alors en toute fin, en un mot, comme à regret.


La Culture est pourtant un enjeu de mieux-être au présent, de mieux vivre l’avenir. 
Parce que finalement la culture çà permet quoi ? D’apprendre à mieux se connaître ! D’ouvrir les yeux sur ce qui est beau ! 

La Culture est une boussole. 
Une civilisation sans culture fait des sociétés qui ne se comprennent plus !

A Orvault elle a pris d’assaut les écoles. Avec mes collègues nous travaillons sur un véritable parcours culturel scolaire. De nombreuses actions sont ancrées mais parfois peu visibles par rapport à leurs enjeux !
(…)
La culture, comme la politique, est un bouillonnement permanent. 
Nous créons, nous explorons, nous osons, nous remettons en question, nous confrontons les idées… Mais aussi et surtout nous devons avoir une réflexion permanente sur notre façon de penser, sur le chemin que nous traçons. 
La politique, la culture, c’est la vie, c’est le mouvement !
(…)
Dans le champ culturel, cinq axes guident l’action de la Municipalité : l’audace, la réalité, la créativité, le débat et la pédagogie.

Cette Serre inaugurée mardi en est l’expression concrète : 
Quelque chose de nouveau, d’expérimental : un work-café à l’orvaltaise, un open bar de convivialité, une start-up de culture !

Elle est audacieuse et profitera à un large public, elle répond à une réalité du centre culturel, elle résulte de la créativité de nos services, dont je salue une nouvelle fois la compétence et l’investissement !
La Serre sera un espace en accès libre et permanent, 7/7 de 9h à 19h, avec des livres, des jeux, des boissons chaudes et bien entendu un accès wifi. Elle sera un lieu propice pour se poser, pour travailler. La Serre pourra également être un point de rassemblement et d’attente, avant ou après un spectacle au théâtre ou la visite d’une exposition, pendant les cours de musique, …
Elle fonctionnera en autonomie, à la scandinave quasiment sans coût de fonctionnement. 
Par exemple, il n’y aura pas de chauffage ; quand il fera froid, le public utilisera les plaids mis à sa disposition et quand il fera chaud, nous baisserons les claies et ouvrirons les baies.
La Serre sera aussi le prolongement naturel de l’atelier des créateurs situé juste à côté et qui accueille plusieurs mois dans l’année des résidences d’artiste, ce qui en renforcera l’attractivité, en particulier le dimanche.


D’ailleurs je lance un appel : l’atelier n’est pas uniquement ouvert aux plasticiens, mais plus généralement à tous les créateurs.
(…)
Beaucoup de choses ont encore été réalisées en 2016…
La plupart sont des succès : Les nouvelles œuvres de street-art dans le parc de la Gobinière et à Plaisance (de la Joconde à Mohamed Ali),
les flâneries de Noël,
la fréquentation de nos spectacles (plus de 10 000 spectateurs) et de nos expositions (plus de 8 500 visiteurs),
la rénovation de la bibliothèque du Petit-Chantilly,
la reconversion de la bibliothèque de la Bugallière en partenariat avec l’UAHB,
la première édition du festival « les Eclats », 
la première orvaltaise de la Folle Journée,
(…)
Et comment ne pas saluer l’arrivée à ORIGAMI de Prisca Gnaedig, la nouvelle directrice qui s’attelle avec l’ensemble de l’équipe enseignante à nous concocter un projet d’établissement profondément renouvelé !

Mais un bilan ce n’est pas que des réalisations municipales. 
Nous sommes nombreux à faire la culture dans notre ville.
Des artistes, des poètes, des écrivains ont créé à Orvault. 
Des bénévoles se sont engagés pour transmettre, accompagner, développer, … Des associations ont animé, enseigné, … 
Vous êtes à nos côtés, fidèlement, efficacement, inlassablement.
La richesse culturelle de notre territoire vous doit beaucoup !
(…)
« Les Eclats de culture », une action qui me tient particulièrement à cœur :
Pas un prix, pas une récompense, juste un bravo, juste un merci, qui reviendra chaque année, au nom de la communauté orvaltaise, pour dire : « votre engagement n’est pas passé inaperçu ! » 
Pour 2017 Bravo & Merci à : Nathalie BILLARD, Oriane BOREL, Pascal LACAZE, Jean BOURON, Claire CAILLARD, Viviane COCADIN, Josiane NOURRY, Jean-Yves PROQUIN, et Annick ROLLAND.

Bravo & Merci aussi à mes collègues de la commission Culturelle. Ils sont pertinents, constructifs, vigilants, engagés. 
On y débat, mais, plus que tout, on s’y écoute !

Pour 2017, continuons de faire vibrer la culture partout et tout le temps, 
égayons et poétisons notre cadre de vie,
propulsons les initiatives,
incitons à partir à la rencontre d'autres imaginaires 
et surtout nourrissons l’optimisme ! 

La culture, c’est comme le bonheur, çà se partage ! 
Très belle année 2017 !

Discours vœux culturels 24 janvier 2017



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Août 2018 - 11:59 La lecture ça se transmet

Samedi 24 Septembre 2016 - 19:46 Le street art à la conquête d'Orvault